• facebook Fertile Mag
  • Instagram Fertile Mag
  • Twitter Fertile Mag
  • Youtube Fertile Mag
Rechercher

RÔLE DE L'ÉPIGÉNÉTIQUE SUR LE DON D’OVOCYTES. COMMENT TRANSMETTRE VOTRE RESSEMBLANCE ?

Interview de Léa KARPEL, psychologue clinicienne


Je revoie en maternité Christelle, 35 ans, qui vient d’accoucher d’une magnifique petite fille après un don d’ovocytes. A peine ai-je passé le pas de la porte, qu’elle me montre toute fière la tâche de naissance de sa fille, placée au même endroit et de la même couleur que toutes les femmes de sa famille. Comment est-ce possible ? La grossesse aurait permis de transmettre une partie (8 à 10%) de son capital génétique !


L'épigénétique explore l'influence de l'environnement du bébé, pendant la grossesse, sur l'expression des gènes. Alors que la génétique correspond à l'étude des gènes, l'épigénétique s'intéresse à une couche d'informations complémentaires qui définit comment ces gènes vont être utilisés par une cellule ou pas.

Ce concept dément en partie la fatalité des gènes. En matières d'évolution, l'épigénétique permet d'expliquer comment des traits peuvent être acquis, éventuellement transmis d'une génération à l'autre ou encore perdus après avoir été hérités, c'est-à-dire que certains gènes seront activés et d'autres éteints.


Pendant une grossesse, il existe un échange entre la mère et l'enfant puisque c'est grâce au corps de la mère qu'il pourra s'alimenter et se développer. Ce contact est donc clef pour la formation du fœtus et les modifications épigénétiques. Dans le cas du don d'ovocytes, même si la génétique de l'enfant est différente, sa mère est capable d'influencer l'information génétique. Les racines fœtales trempant dans le sang maternel, les échanges y sont très intenses. Des substances peuvent passer à travers les membranes par les cellules.


[...]


Suite de l'article ICI, dans notre second magazine, page 32

4 vues0 commentaire